logo-new

Dispositif de mesure de la qualité de l’air intérieur Air-SafeCheck

Les points clés d’Air-SafeCheck: surveillance et alarme de qualité d’air intérieur (QAI)

Moniteur de QAI Air-SafeCheck

• Mesure en continu de l’efficacité des filtres charbon actif
• Détection et alerte sur la qualité de l’air intérieur des laboratoires en temps réel
• Haute sensibilité aux COV et autres gaz contaminants intérieurs
• Affichage de la température et de l’humidité
• Affichage LCD rétroéclairé tricolore et alarme sonore
• 1 sortie contact sec pour mettre en route l’extraction d’air par ex.
• Excellentes performances

Domaines d’utilisations et exemples d’applications

Le moniteur Air-SafeCheck constitue une solution complète indiquant  la concentration de divers  contaminants atmosphériques de faible concentration dans l’air que nous respirons, ainsi que la température ambiante et l’humidité. La surveillance de la qualité de l’air intérieur est très importante pour garantir une bonne santé et un environnement de travail sains. L’environnement de travail dans les laboratoires peut très souvent amener à être exposé à des sources de pollution spécifique. Cette exposition provient de diverses sources telles que par exemple les manipulations de flacons de solvants lors de la pesée, les micro-fuites venant d’appareils scientifiques tels que les hplc, les Karl fischer etc… A ceci s’ajoutent les émanations de formaldéhydes du mobilier neuf et des peintures, les revêtements de sol et leurs colles associées et tout une multitude d’autres pollutions diverses de la vie quotidienne et du travail. Cette pollution est devenue un tueur invisible, une menace pour la santé, en particulier pour les travailleurs qui y sont exposés quotidiennement. Elle peut également provoquer des troubles nerveux et/ou une diminution des défenses immunitaires.

La solution pour se protéger consiste donc à contrôler en continu l’environnement dans lequel nous vivons pour rendre visible cette pollution d’ordinaire invisible. Comme il existe de nombreux types de gaz nocifs dans l’air ambiant, il serait vraiment trop coûteux de les  surveiller chacun individuellement. Il est recommandé que le CO et la QAI (Qualité d’Air Intérieur) soient surveillés au domicile, et le CO2, le CO et le COV au bureau ou autre lieu de travail ou dans des salles de classe.
L’alarme Air-SafeCheck a été spécialement conçue pour détecter la qualité de l’air intérieur dans les laboratoires, les bureaux ou les environnements domestiques. Son capteur interne est doté d’une sensibilité élevée non seulement aux COV tels que le toluène et le formaldéhyde des produits de finition et de construction du bois, mais également à d’autres contaminants atmosphériques émis tesl que l’ammoniac, le sulfure d’hydrogène, etc. Il est également sensible au monoxyde de carbone, à l’alcool, désinfectant et autres mauvaises odeurs. Il est donc plus adapté à la surveillance de la QAI que n’importe quel autre capteur du marché qui n’aurait été prévu pour un seul type de gaz.

• Surveillance de systèmes d’épuration de l´air, filtres à charbon actif
• Détection et alarme de la qualité de l’air ambiant
• Surveillance de l’efficacité des systèmes de ventilation des laocaux
• Lieux d’installation tels que laboratoire, bureaux, mais aussi tout autre lieu ou la qualité de l’air doit être surveillée

Le point sur la législation concernant la QAI

Le diagnostic Qualité de l’Air Intérieur a été rendu obligatoire dans les ERP par le Décret du 2 décembre 2011 , faisant suite au Grenelle de l’Environnement. Un décret suivant précise l’échéance de réalisation du diagnostic QAI selon le type d’établissement (2018 en écoles maternelles et élémentaires, 2020 en établissements d’enseignement du second degré et 2023 pour tous les autres).

Il n’est question que de la concentration en certains polluants, ce pourquoi notre solution Air-SafeCheck est parfaitement adaptée.

PRODUIT A RETROUVER DANS LES GAMMES :
PRODUIT UTILISABLE POUR :